Search

Un enchevêtrement de silos

Updated: Apr 22

L'écosystème de l'IoT est organisé en un enchevêtrement de silos qui empêche une collaboration aisée.

Le déploiement rapide des objets connectés dans tous les secteurs de la société implique la nécessité d'une interopérabilité et d'une collaboration générales pour mettre en œuvre des flux de travail commerciaux, optimiser l'utilisation des infrastructures connectées, prolonger la durée de vie, réduire les impacts financiers et environnementaux et développer de nouveaux paquets de services. En témoigne McKinsey, qui estime que 40 % de la valeur commerciale de l'IoT est liée à la capacité des solutions à interopérer.

Malheureusement, nous voyons maintenant un écosystème IoT cloisonné qui empêche les appareils connectés de collaborer facilement. Alors que le coût de développement d'un objet connecté a considérablement diminué, le nombre et la variété des appareils connectés augmentent rapidement. Les éditeurs dominants renforcent leur monopole en décourageant l'interopérabilité, enfermant les clients dans leur écosystème. Les secteurs verticaux (ville intelligente, bâtiment intelligent, maison intelligente, industrie 4.0...) développent leurs propres codes, normes et pratiques, autant d'obstacles aux services transversaux. La multiplicité des plateformes IoT (plus de 450 à l'heure actuelle), spécialisées ou à vocation générale, fragmente le marché. De nombreux opérateurs télécoms offrent des services IoT/M2M avec une portée géographique limitée ; l'itinérance générale n'est pas toujours disponible ou simplement abordable.


L'organisation actuelle de l'IoT crée tellement de dépendances entre les fournisseurs, les objets, les infrastructures et les services qu'il est de plus en plus complexe et lourd de réaliser l'interopérabilité et la collaboration requises entre les appareils et les plateformes. Bien sûr, il est toujours possible de les interconnecter "manuellement" en développant des logiciels spécifiques. Après tout, quand on vend des adaptateurs, pourquoi se soucier de résoudre les problèmes de connectivité ?


Nous sommes dans le trou, devons-nous continuer à creuser ? Il est temps de trouver une solution générale à ce problème d'interopérabilité, avant que cette dette technique ne nuise aux activités des utilisateurs de l'IoT et ne paralyse l'écosystème. Une solution qui permette aux clients de définir et de déployer facilement et à moindre coût leurs propres flux de travail d'entreprise partout où leurs appareils sont connectés, quelles que soient les technologies qu'ils utilisent, quels que soient les fournisseurs auprès desquels ils s'approvisionnent.

0 comments