Vision

Le pouvoir unificateur du langage naturel

Il y a environ 70 000 ans, afin de satisfaire son besoin de communiquer, Sapiens a développé ce que l'on appelle aujourd'hui le "langage naturel". Le langage naturel est désormais devenu le meilleur support pour la collaboration au sein de l'IoT
L'IoT : un univers en silos peu conçus pour interopérer

Dans le monde de l'IoT, être intéropérable signifie généralement fournir une API. Cependant, ce n'est pas la fin de l'histoire car chaque composant individuel a sa propre API. Chaque membre du groupe doit alors apprendre la langue de tous les autres, ce qui rend la collaboration maladroite, peu flexible et pas du tout évolutive.

 

L'IoT doit quitter le modèle point-à-point pour évoluer vers un modèle de collaboration ouverte prenant en charge la diversité croissante des flux de travail, des objets, des plates-formes, des applications et des utilisateurs.

L'interconnexion point-à-point des API n'est pas évolutive (la complexité évolue en n2)

Développer et maintenir une collection d'API nécessite des ressources techniques rares

Une mauvaise interopérabilité est à l'origine d'une dette technique en croissante constante

 

Lieu des interactions

Pragmatique (sens dans le contexte)

Sémantique (sens littéral)

Syntaxe (phrases)

Morphologie (mots)

Phonologie (phonèmes)

Phonétique (sons)

On recherche :
une langue commune

La collaboration entre les objets, les applications et les personnes nécessite un langage unique, rapidement acceptable par tous et compatible avec le fonctionnement des objets connectés d'aujourd'hui et de demain. Ce langage doit être flexible pour permettre des utilisations futures insoupçonnées et stable pour assurer la durée de vie aux infrastructures qui le mettront en œuvre.

 

Les organismes de normalisation (oneM2M, W3C) ont défini la sémantique comme le niveau d'interopérabilité le plus approprié : la diversité et les changements continus sont dans la nature de l'IoT, ce qui rend la normalisation aux niveaux inférieurs inadaptée. Par conséquent, l'interopérabilité générale doit être construite à un niveau supérieur : la sémantique.

 
Langage naturel pour la collaboration dans l'IoT

Le langage naturel permet les interactions au niveau sémantique : sa syntaxe flexible incorpore le sens que nous voulons transmettre. Son succès est dû à sa polyvalence et à la dissociation entre sémantique et syntaxe : il existe de nombreuses façons d'exprimer la même intention, ce qui permet de se concentrer sur le sens plutôt que sur la structure fine des phrases.

A noter : le langage naturel est déjà présent dans l'IoT,  les objets et applications connectés sont spécifiés et documentés par leur concepteur (humain) en langage naturel, la transition vers des langages structurés (machine) étant rendue nécessaire en raison de l'état actuel de la technologie.

Communication au niveau sémantique, commune aux objets, aux applications et aux utilisateurs

Déjà utilisé, défini collectivement et appartenant à tous; pas d'obsolescence en vue

Exploite les services de communication existants (sms, plateformes de collaboration, assistant vocal, etc.).

© 2020 Agora Software - Tous droits réservés

Mentions légales   Données personnelles

Retrouvez nous :

  • LinkedIn - White Circle
  • Twitter - Cercle blanc